Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Patrice Salzenstein
  • Le blog de Patrice Salzenstein
  • : Articles relatifs à la paix, à la solidarité avec les demandeurs d'asile, et à d'autres sujets qui me tiennent à coeur, comme l'actualité de la Russie et de l'Ukraine.
  • Contact

Recherche

23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 00:01

http://s2.lemde.fr/image/2010/02/05/540x270/1301428_3_5f47_l-ancienne-premiere-ministre-ukrainienne-et.jpgL'opposante et ancienne première ministre Ioulia Timochenko pourra se soigner hors de prison, a confirmé le président ukrainien, Viktor Ianoukovitch, mardi 22 novembre. Condamnée en octobre à sept ans de détention pour avoir conclu des accords gaziers avec la Russie considérés comme défavorables aux intérêts ukrainiens, elle souffre d'importants problèmes de dos et serait immobilisée dans sa cellule.

Si l'opposante, poursuivie dans une deuxième affaire our détournements de fonds, peut recevoir des soins médicaux hors de prison dans les établissements de Kiev, c'est parce que "le système [de médecine carcérale] n'a pas encore atteint le niveau nécessaire", a déclaré devant la presse Viktor Ianoukovitch, précisant que ces soins débuteront "vraisemblablement aujourd'hui ou demain".

Ces déclarations interviennent au lendemain de celle de la déléguée parlementaire pour les droits humains, Nina Karpatchova, qui s'est dite préoccupée par l'état de santé "très grave" de l'égérie de la révolution orange, incarcérée depuis août. "L'état de Timochenko est très grave, elle ne pouvait même pas se lever du lit pendant qu'elle me parlait", a déclaré Mme Karpatchova, qui lui a rendu visite.

CÉLÉBRATIONS DE LA RÉVOLUTION ORANGE INTERDITES

Les proches de Ioulia Timochenko dénoncent ses conditions d'incarcération. Selon eux, celle qu'on surnomme la "princesse du gaz" subirait des interrogatoires sévères malgré son immobilité, des procédures qu'ils qualifient de "tortures". Les autorités pénitentiaires jugent, elles, que le mal dont souffre Ioulia Timochenko ne l'empêche en rien de répondre aux accusations dont elle fait l'objet.

La condamnation et la détention de l'ancienne responsable politique sont régulièremement critiquées et considérées comme arbitraires. L'un des principaux politologues ukrainiens, Vadim Karassev, déclarait au Monde, le 8 novembre 2011, que " le régime voulait écarter Ioulia Timochenko du pouvoir, car c'est la seule concurrente". Un avis que partage l'Union européenne, qui considère cette condamnation comme "politiquement motivée".

Signe de cet autoritarisme, le président Ianoukovitch a interdit mardi toute célébration de la révolution orange, le mouvement politique et social qui avait lancé la carrière politique de Ioulia Timochenko. Les autorités ont justifié cette décision en évoquant des préparatifs pour le nouvel an et une visite mardi à Kiev de la présidente lituanienne, Dalia Grybauskaite.

Lors de sa conférence de presse à Kiev, cette dernière a posé comme préalable à la tenue d'un sommet UE-Ukraine prévu en décembre un réexamen "juste" de la condamnation de Mme Timochenko. "L'UE a été choquée par les décisions qui ont été prises lors du procès", a rappelé Mme Grybauskaite, ajoutant qu'en Europe "l'avis dominant est que Mme Timochenko et ses collègues sont victimes d'une mise à l'écart politique."

DOUTES SUR LES NÉGOCIATIONS EUROPÉENNES

Bruxelles a menacé de renoncer à la conclusion d'un accord d'association avec Kiev, qui devait etre paraphé au sommet de décembre, mais n'a jusqu'à présent jamais remis en question la tenue du sommet lui-même. Réagissant à ces déclarations, M. Ianoukovitch a seulement indiqué ne pas avoir "le droit de se prononcer sur le caractère juste ou non [de la condamnation] car le procès n'est pas terminé et l'appel doit encore etre examiné". Il a cependant ajouté ne pas exclure "une pause" dans les négociations avec l'UE sur le rapprochement de Kiev.

Source: Le Monde, le 22.11.2011.

Partager cet article

Repost 0
Published by salzenstein - dans Ukraine
commenter cet article

commentaires