Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Patrice Salzenstein
  • Le blog de Patrice Salzenstein
  • : Articles relatifs à la paix, à la solidarité avec les demandeurs d'asile, et à d'autres sujets qui me tiennent à coeur, comme l'actualité de la Russie et de l'Ukraine.
  • Contact

Recherche

27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 21:53

1563199_3_f7f8_ioulia-timochenko-le-11-aout-2011.jpgLe parquet ukrainien a requis, mardi 27 septembre, sept ans de prison contre l'opposante Ioulia Timochenko, poursuivie pour abus de pouvoir, un dossier qui exacerbe les tensions avec l'UE au moment où Kiev cherche à resserrer les liens avec ses partenaires européens.

"Nous demandons au tribunal de reconnaître Mme Timochenko coupable et, compte tenu de la gravité de son crime (…), de la condamner à sept ans de prison", a déclaré l'un des procureurs, Mme Lilia Frolova, à la fin de son réquisitoire.

Cette nouvelle a aussitôt provoqué la colère des centaines de partisans de Mme Timochenko, réunis à proximité de la cour, sur l'artère principale de Kiev. "A bas la bande" au pouvoir, ont-ils scandé.

"SOVIÉTIQUE"

Egérie de la "révolution orange" de 2004, Ioulia Timochenko, ancienne premier ministre du pays, est accusée d'avoir signé en 2009, sans l'autorisation du gouvernement qu'elle dirigeait, des accords gaziers avec la Russie défavorables à son pays. Elle dénonce pour sa part des poursuites politiques.

Son procès a repris mardi après quinze jours d'interruption sous l'œil de l'Union européenne, qui réclame la libération de l'ancienne premier ministre incarcérée depuis le mois d'août et jugée depuis juin. L'ambassadeur de l'UE en Ukraine, José Manuel Pinto Teixeira, était présent au début de l'audience.

L'Union européenne craint que cette affaire ne soit en réalité un règlement de comptes politique qui permettrait au président Viktor Ianoukovitch de se débarrasser de sa principale opposante.

A la mi-septembre, l'UE a haussé le ton contre Kiev en conditionnant un accord d'association, que l'Ukraine espère conclure en décembre, à la remise en liberté de Mme Timochenko. Bruxelles a aussi qualifié de "soviétique" la législation sur laquelle se basent les poursuites.

 

Source: Le Monde.

Partager cet article

Repost 0
Published by salzenstein - dans Ukraine
commenter cet article

commentaires