Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Patrice Salzenstein
  • Le blog de Patrice Salzenstein
  • : Articles relatifs à la paix, à la solidarité avec les demandeurs d'asile, et à d'autres sujets qui me tiennent à coeur, comme l'actualité de la Russie et de l'Ukraine.
  • Contact

Recherche

4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 11:54

Cliquez sur le lien et regardez (attention la vérité est extrêmement violente) :

http://tv-novosti.ru/date/2014-05-03/rossiya/20-00

 

40 personnes ont été tuées à coup d'armes à feu ou carbonisées dans la maison des syndicat d'Odessa, plus de 200 autres ont été très grièvement blessées et/ou brûlées.

 

A 0'27 : on voit comment les fascistes ont empêché les pompiers d'intervenir alors qu'il se situaient à une minute de l'incendie de la maison des syndicats (qui a brulé pendant 50 minutes).

 

A 1'38, la députée de droite Irina Farion déclare "Bravo Odessa! Que ces diables les fasse cuire en enfer!" à propos des civils qui brûle dans la maison des syndicats (par ailleurs, elle l'a écris sur son compte facebook).

 

A 2'30 il est indiqué comment à Odessa, les fascistes ont commencé par brûler les tentes des militants qui appelaient à l'organisation d'un référendum sur la fédéralisation pour les obliger à se réfugier dans la maison des syndicats, et comment ensuite ils ont bloqué les portes et envoyé des cocktails molotov sur le bâtiment pour y mettre le feu. Les fascistes ont tiré avec des pistolets sur ceux qui essayaient de s'enfuir de l'incendie par les fenêtres. La police n'a pas dérangé les fascistes et surtout n'a sauvé personne du brasier.

 

A 3'14, commence le sujet concrêtement en montrant comment les fascistes ont assassiné ces hommes, femmes et enfants. Les fascistes de Pravyj Sektor ont eux-mêmes filmés les corps carbonisés comme pour faire un rapport de leur "travail". Ces fascistes n'ont pas laissé passer, ni la police, ni les pompiers. Ils cherchaient les listes des gens qui voulaient organiser le référendum pour pouvoir aller les tuer chez eux. Les fascistes riaient et prenaient les effets personnels comme trophées.

 

A 4'40 on voit comment les fascistes de Pravyj Sektor ont empêché les gens de sortir du bâtiment pour échaper aux flammes.

 

A 5'13, ils disent fièrement que 2 personnes viennet de se jeter du cinquième étage et viennent de se tuer en s'écrasant sur le sol.

 

A 5'23, un fasciste de Pravyj Sektor , très bien équipé avec un gilet pare-balles tire avec un pistolet sur les gens qui tentent de s'échaper aux flammes par les fenêtres.

 

 

5minutes23-un-fasciste-tire.JPG

 

A 5'31, un fasciste continue à lancer des cocktails molotov alors que le bâtiment est déjà en feu.

 

A 5'35 des jeunes filles bien sous tout rapport ou plutôt des "criminelles de guerre fascistes" préparent tranquillement des cocktails molotov v dans la rue comme si c'était le pique-nique.

 

5minutes36-des-jeunes-filles-preparent-les-cocktails-moloto.JPG

 

A 5'55, témoignage d'Alexeï Albou, député communiste d'Odessa et candidat à la mairie de la ville, il indique qu'il est parvenu à se sauver de l'immeuble. Il dit dit qu'il a reconnu une voisine qui préparaient des cockatails molotov pour mettre le feu à la maison des syndicats.

 

A 6'00 comme à Maïdan, les fascistes jettent des pierres et tapent violemment sur les manifestants (fédéralistes parmi lesquels les communistes).

 

A 6'40, les fascistes tapaient sur les blessés gisant sur l'asphalte (sur les jambes, la tête etc...)

 

A 6'46, les blessés grièvement brûlés étaient obligés de se déplacer en rampant dans ce que les fasciste appelaient un corridor de la honte, pendant que ces fascistes tapaient violemment les jambes, et les parties brulées des blessés qui avaient échapé aux flammes.

 

6minutes46-corridor-de-la-honte-pour-frapper-les-blesses.JPG

 

A 7'00, un militaire pleure quand il voit que les fascistes de Pravyj Sektor empêchent même les lédecins de secourir les brulés.

 

A 7'13, un blessé gît et la personne qui est à coté dit que les fascistes ont tranché la jambe avec un objet métallique.

 

A 7'51, on voit comment les fascistes ukrainiens ont volé le camion des pompiers.

 

A 8'05, on explique comment les policiers blessés par les fascistes ont peur à cause des menaces et souhaitent même ne pas aller dans les hôpitaux de peurs d'être retrouvés par les fascistes.

 

A 9'00, il est indiqué qu'un député du parti des région fait partie des personnes assassinées dans l'incendie criminel de la maison des syndicats.

 

A 9'26 les fascistes fêtent joyeusement leur victoire et la mort des gens dans la maison des syndicats.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by salzenstein - dans Ukraine
commenter cet article

commentaires