Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Patrice Salzenstein
  • Le blog de Patrice Salzenstein
  • : Articles relatifs à la paix, à la solidarité avec les demandeurs d'asile, et à d'autres sujets qui me tiennent à coeur, comme l'actualité de la Russie et de l'Ukraine.
  • Contact

Recherche

13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 23:45
Repost 0
Published by salzenstein - dans Elections - Politique
commenter cet article
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 20:28

La liste a été présentée samedi 6 février 2010 à 10h, salle Mandela (13 avenue de l'Ile de France à Besançon Planoise) avec le PCF, le PG, les Alternatifs ainsi que les acteurs du mouvement social.


La liste est conduite en FRANCHE-COMTE par Evelyne Ternant (PCF) et au niveau départemental par:

Jacques Fontaine (Les Alternatifs) dans le DOUBS (25)
Frédéric Bernabé (PCF) en HAUTE-SAÔNE (70)
Hélène Franco (PG) dans le JURA (39)
Marie-France Couqueberg (PCF) dans le TERRITOIRE DE BELFORT (90)


Lien vers le site officiel du Front de Gauche en Franche Comté.

2010-1251.JPG
Evelyne Ternant (PCF), tête de liste du Front de Gauche (PCF, PG, GU) & Alternatifs en Franche Comté pour les élections régionales des 14 & 21 mars 2010.

2010-1264_red.JPG
Frédéric Bernabé (PCF), conduit la liste en Haute-Saône; avec Evelyne Ternant (PCF), tête de liste régionale.

2010-1296_mod.JPG
Les têtes de listes départementales: Marie-France Couqueberg (PCF) dans le TERRITOIRE DE BELFORT (90); Frédéric Bernabé (PCF) en HAUTE-SAÔNE (70); Evelyne Ternant (PCF), tête de la liste du Front de Gauche (PCF, PG, GU) & Alternatifs au niveau régional; Jacques Fontaine (Les Alternatifs) dans le DOUBS (25); Hélène Franco (PG) dans le JURA (39)


Repost 0
Published by salzenstein - dans Elections - Politique
commenter cet article
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 19:23
Front de Gauche (PCF, PG, GU) & Alternatifs
"Ensemble pour une

Tête de liste régionale:

Evelyne Ternant (PCF) 59 ans, enseignante

Doubs
 
 
  1. Jacques Fontaine (Alternatifs) 61 ans, maitre de conférence honoraire
  2. Evelyne Ternant (PCF) 59 ans, enseignante
  3. Emmanuel Girod (PG) 41 ans, fonctionnaire
  4. Chantal Adami (PCF) 54 ans, animatrice territoriale
  5. Jean-Pierre Richard (PCF) 47 ans, syndicaliste ERDF
  6. Jasmine Cugnet (PG) 24 ans, salariée du secteur privé
  7. Aurélien Aramini (PCF) 31 ans, enseignant
  8. Marie-Odile Crabbe-Diawara (Alternatifs) 61 ans, vice-présidente du Grand Besançon
  9. Jilali Zakraoui (PG) 29 ans, gestionnaire de bien salarié du secteur privé
  10. Elsa Maillot (PCF) 25 ans, artisan graphiste
  11. Jean-Marie Viprey, 57 ans, professeur des universités
  12. Rosine Chavin-Simonot (PG) 63 ans, cadre sécurité sociale
  13. Bruno Medjaldi, 51 ans, artiste peintre
  14. Nathalie Levain-Aubel, 50 ans, enseignante
  15. Daniel Conversy (PG) 62 ans, conseiller municipal délégué Chalezeule
  16. Vanessa Stawski (PCF) 26 ans, assistante sociale
  17. Vincent Nappey (Les Alternatifs) 45 ans, jardinier
  18. Françoise Monnier (PCF) 52 ans, agent hospitalier
  19. Salvador Fernandez (PG) 43 ans, salarié secteur automobile
  20. Annie Menetrier (PCF) 47 ans, employée France Telecom
Moyenne d’âge : 46,4 ans
 
Jura
 
  1. Hélène Franco (PG) 38 ans, magistrate
  2. Pascal Jeanmougin (PCF) 46 ans, agent EDF
  3. Nelly Faton (PCF) 51 ans, employée
  4. Mathieu Rigard (PG) 34 ans, éducateur spécialisé
  5. Raphaëlle Manière, 39 ans, cheminote
  6. Pascal Loureiro (PCF) 34 ans, technicien méthode
  7. Catherine Creuze (PG) 51 ans, fonctionnaire territoriale
  8. Jean Chey, 52 ans, agriculteur
  9. Florence Martelet, 40 ans, formatrice accompagnatrice d’insertion
  10. Pierre Abriel (PG)
  11. Catherine Demiville, 48 ans, femme de ménage
  12. Francis Lahaut (PCF) 62 ans, maire de Saint-Claude
Moyenne d’âge : 51,63 ans
 
 
Haute-Saône
 
  1. Frédéric Bernabé (PCF) 56 ans, conseiller municipal Vesoul
  2. Danièle Beaufils (PCF) 69 ans, enseignante retraitée
  3. DominiqueCourget, 50 ans, ouvrier automobile
  4. Danièle Pingue, 61 ans, maître de conférence
  5. Jean-Louis Morel, 46 ans, cheminot
  6. Gabrielle Vago (PCF), 53 ans, chargée de mission éducative
  7. Jean-Marie Pertuisier, 67 ans, paysan
  8. Martine Silvain, 55 ans, professeur de lettres
  9. Eric Tuaillon-Marie, 46 ans, cadre de La Poste
  10. Thérèse Crevoisier (PCF), 47 ans, postière
  11. Michel Trite (PCF) 50 ans, agent territorial
Moyenne d’âge : 54,54 ans
 
 
Territoire de Belfort
 
  1. Marie-France Couqueberg (PCF) 56 ans, Atsem ville de Belfort
  2. Pascal Burgoffer (PCF) 56 ans, ouvrier professionnel automobile
  3. Chantal Henny (PCF) 61 ans, retraitée Alstom
  4. Mazouz Benlazeri, 34 ans, agent SNCF
  5. Murielle Thanneur (PCF) 45 ans, enseignante
  6. Henri Taquet, 62 ans, directeur artistique associé
  7. Marie-Claude Beuret (PCF) 66 ans, conseillère municipale Belfort
  8. Michel Dussoulier (PG) 62 ans, retraité Alstom.
Moyenne d’âge : 55,25 ans

Source: MaCommune.info.
Repost 0
Published by salzenstein - dans Elections - Politique
commenter cet article
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 11:25
LOGO-front-de-gauuche.jpgA noter dés maintenant, le meeting régional avec la présence de Marie-Georges Buffet aura lieu le jeudi 4 mars 2010 à 20h au palais des sports, 42, avenue Léo Lagrange, à Besançon.
Repost 0
Published by salzenstein - dans Elections - Politique
commenter cet article
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 21:46
"J'espère que de nombreux électeurs auront à coeur de voter pour nous afin de donner un rapport de force favorable à cette gauche que nous représentons qui est une gauche offensive, une gauche de résistance, et aussi une gauche de rupture par rapport au capitalisme"

Evelyne Ternant (PCF), tête de liste du Front de Gauche en Franche-Comté qui regroupe le PCF, le PG, les Alternatifs, la Gauche Unitaire, et des syndicalistes ainsi que des personalités de la vie civile.

Source: France 3.

La liste est conduite en FRANCHE-COMTE par Evelyne Ternant (PCF) et au niveau départemental par:

Hélène Franco (PG) dans le JURA (39)
Jacques Fontaine (Les Alternatifs) dans le DOUBS (25)
Frédéric Bernabé (PCF) en HAUTE-SAÔNE (70)
Marie-France Couqueberg (PCF) dans le TERRITOIRE DE BELFORT (90)

Le Front de gauche, est une alliance électorale française initiée par le Parti communiste français (PCF) et le Parti de gauche (PG) lors des élections européennes de 2009, souhaitant rassembler les forces de gauche hostiles notamment à l'Europe libérale et la ratification du Traité de Lisbonne. Cette formation rassemble finalement plusieurs tendances de la gauche communiste, socialiste, écologiste, républicaine et de la gauche radicale.

Lors des élections européennes de 2009, ses composantes nationales étaient :

* le Parti communiste français,
* le Parti de gauche,
* la Gauche unitaire issue du NPA,
* République et Socialisme issue du MRC,
* la Convention pour une alternative progressiste,

auxquels s'ajoutent quelques formations ou associations politiques locales, ainsi que des personnalités syndicales ou associatives à titre individuel.

D'autres mouvements se sont alliés au Front de Gauche à l'occasion de la campagne des élections régionales de 2010 de façon variable selon les régions, ces principales formations sont :

* la FASE (Fédération pour une alternative sociale et écologique),
* les Alternatifs,
* le PCOF (Parti communiste des ouvriers de France).

Localement, le NPA perticipe également à un Front de gauche "élargi", c'est le cas en Languedoc-Roussillon ; ailleurs des alliances existent sans le PCF ou avec des dissidents en désaccord avec le choix des militants des régions concernées.

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Front_de_gauche

Frederic_Bernabe_Evelyne_Ternant_Pascal_Jeanmougin.jpg
Besançon (janvier 2010): de gauche à droite: Frédéric Bernabé, Evelyne Ternant (PCF) tête de la liste du Front de Gauche en Franche-Comté, et Pascal Jeanmougin.

PG_FRANCHE_COMTE.jpg
Besançon (janvier 2010): au centre, Hélène Franco, ancienne secrétaire générale du Syndicat de la magistrature, et responsable du Parti de Gauche est tête de liste départementale dans le Jura.

jacques_fontaine.JPG
Besançon (janvier 2009): Jacques Fontaine (Les Alternatifs), tête de liste départementale de la liste du Front de Gauche dans le Doubs.
Repost 0
Published by salzenstein - dans Elections - Politique
commenter cet article
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 11:12

À la veille de la présidentielle de dimanche, le pays apparaît de plus en plus tirée à hue et à dia entre les politiques de puissance conduites autant par Moscou que Bruxelles, ce qui a alimenté l’arrière-plan des joutes électorales.

Avec la révolution orange, en 2004, et l’arrivée au pouvoir de Viktor Iouchtchenko et d’Ioulia Timochenko, l’intégration européenne a constitué l’objectif numéro un des dirigeants ukrainiens. Que reste-t-il aujourd’hui de cette politique, six ans plus tard, alors que les Ukrainiens vont participer ce dimanche aux élections présidentielles ?

Sous la présidence de Viktor Iouchtchenko, Kiev a développé une politique euro-atlantiste tous azimuts, comme l’adhésion à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) en 2008, la mise en place d’une zone de libre-échange avec l’Union européenne. Elle a aussi tenté de devenir membre de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (Otan), malgré un désaccord d’une large partie de son opinion publique et une vive opposition de Moscou.

Cette politique a été très fortement accompagnée, voire suscitée par Bruxelles, ce qui a prévalu dans la démarche en faveur de la mise en place d’un partenariat privilégié. L’Ukraine, l’un des plus grands pays d’Europe, joue en effet un rôle stratégique par sa position géographique et ses frontières communes avec quatre pays membres de l’UE, la Pologne, la Roumanie, la Slovaquie, la Hongrie, et avec l’un des principaux partenaires commerciaux et diplomatiques des Vingt-Sept, la Russie.

L’UE entendait, par cette politique s’appuyant sur la volonté d’une partie des élites ukrainiennes, pousser le pays à couper le cordon ombilical avec la Russie. Ainsi, 494 millions d’euros seront versés sous forme d’aides entre 2007-2010 à Kiev, qui intégrera deux initiatives européennes : la politique européenne de voisinage (PEV), en 2003, et un partenariat oriental, en mai 2009. La première vise à s’entourer d’un « cercle d’États amicaux et bien gouvernés ». Et la seconde entend renforcer la sécurité énergétique, le libre-échange économique, et combattre l’immigration irrégulière.

Il s’agit ainsi, en fait, de répondre aux critères de l’UE, sans en faire partie. Kiev représente en effet un enjeu géostratégique considérable pour Bruxelles, pour trois raisons : « C’est un pays de transit pour le gaz russe, une puissance économique à fort potentiel de croissance et un partenaire commercial de premier plan », fait remarquer à juste titre Mathilde Goanec dans le Monde diplomatique (juin 2008) qui ajoute à cela un quatrième critère, essentiel aux yeux des eurocrates : « La stabilité du pays conditionne la politique sécuritaire de l’Europe à sa frontière orientale. »

Aujourd’hui, la volonté d’élargissement de l’Union européenne vers l’Est est quelque peu révisée après le conflit russo-géorgien d’août 2008 qui a marqué un certain retour de la Russie sur la scène internationale et dans l’espace post-soviétique. Car Moscou est redevenu un allié stratégique sur de nombreux dossiers pour l’Europe et les Occidentaux (énergie, Afghanistan-Pakistan, Iran). Le changement d’attitude de la France vis-à-vis de Kiev est symptomatique. Nicolas Sarkozy, lors de la présidence française de l’UE, en 2008, pendant le conflit entre Russes et Géorgiens, avait répété à plusieurs reprises sa volonté de donner une impulsion nouvelle au partenariat Europe-Ukraine. Aujourd’hui, Pierre Lellouche, secrétaire d’État aux Affaires européennes, a clairement fait savoir que l’adhésion n’était pour l’instant plus d’actualité. De même, ce dernier a signé avec ses homologues britannique et allemand une lettre adressée aux Ukrainiens enjoignant le pays d’adopter « des mesures de libéralisation » mais aussi des relations « sans problème avec la Russie ».

Les promesses d’une Ukraine au cœur de l’Europe, qui avaient accompagné la victoire des « Orange », il y a cinq ans, apparaissent donc déjà loin. À la veille de la présidentielle de dimanche, les principaux candidats l’ont bien compris et usent beaucoup moins de la rhétorique pro-européenne, misant de nouveau sur des relations plus approfondies avec la Russie. D’autant que les décisions libérales souhaitées par l’UE ont coûté cher au pays qui a été touché de plein fouet par la crise économique, recevant une aide du FMI en échange d’une politique d’austérité accrue. L’Ukraine sera-t-elle condamnée au statut d’éternel candidat à l’adhésion et de simple garde frontière des Vingt-Sept ?

Vadim Kamenka

Repères :

- 45 millions d’habitants - 14 millions de russophones - 604 000 km2 de superfi cie - Frontières avec la Russie, la Biélorussie, la Pologne, la Slovaquie, la Roumanie, la Hongrie et la Moldavie. - Chômage : 10 %

 

Source: L'Humanité.

Repost 0
Published by salzenstein - dans Elections - Politique
commenter cet article
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 17:42
6,5% des voix, 5 député-e-s au parlement européen, c'est un résultat encourageant pour ce premier grand rendez-vous! Avec près de 6,5% des voix, le Front de Gauche permet l'élection de 4 Députés européens. Avec 21,02% des voix pour la liste Alliance des Outre-Mers, le Parti Communiste Réunionnais envoie Elie Hoarau à Bruxelles. "Comme nous l'avons vus Marie Christine Vergiat (app-PCF) pour la circonscription Sud-Est (6% des voix) siègera au Parlement européen. A ses côtés Patrick Le Hyaric (PCF) pour la circonscription de l'Île de France (6,5%), Jacky Hénin (PCF Député européen sortant) de la circonscription du Nord-Ouest (6,84 %), de Jean Luc Mélenchon (Parti de Gauche) pour le Sud Ouest (7,47% - 72.159 voix) et Elie Hoarau (PCR) pour l'outre-mer (21,02% - 73.127 voix)." Source: 20 minutes Jean-Luc Mélenchon, Marie-George Buffet et Christian Picquet analysent les résultats au soir du vote des élections européennes.
Repost 0
Published by salzenstein - dans Elections - Politique
commenter cet article
10 mars 2008 1 10 /03 /mars /2008 11:33
Amancey: Thierry Cola 11,04% (25%)
Audeux: Patrice Salzenstein 4,15% (3,93%)
Audinourt: Yves Adami 10,24% (9.90%)
Besançon Est: Elsa Maillot 7,39% (3.45%)
Besançon Nord Est: Gérard Monnier 6,34% (4.47%)
Besançon Planoise: Christophe Lime 6,10% (4.33%)
Besançon Sud: Philippe Edme 8,62% (3.36%)
Boussière: Françoise Morel 7,94% (4.50%)
Marchaux: Nathalie Péquignot 6,87% (4.55%)
Sochaux-Grand Charmont: Christian Bruez 8,55% (5.36%)
Valentigney: Pierre Berrard 4,69% (6%)

Le score de 2008 est celui indiqué dans L'Est Républicain de ce jour (Le score de 2001, donné entre parenthèse est celui relevé sur le site du Ministère de l'Intérieur)
Repost 0
Published by salzenstein - dans Elections - Politique
commenter cet article
10 mars 2008 1 10 /03 /mars /2008 11:01
Remerciements aux électrices et électeurs et appel à battre la droite au second tour en votant pour le candidat Galliot.

Je tiens à remercier les électrices et électeurs qui ont choisi d'utiliser le buletin de vote PCF que nous proposions Annie Delahaye et moi-même. 556 voix et 4,12%, c'est un tout petit peu mieux qu'en 2001 où mon prédécesseur Jacques Bauquier, connu dans ce canton rural pour sa partie ouest et urbain à l'est, avait recueilli 480 voix et 3,9% (+ 76 voix et + 0,2%). C'est aussi mieux qu'en 2004, où suite au décès du sortant Claude Girard, Jacques Bauquier avait eu 352 voix, soit 3,60 %. Merci aussi aux militant(e)s et sympathisant(e)s qui se sont mobilisés pour cette campagne. Globalement, je progresse un peu partout dans les petites villes et villages éloignés de Besançon, ainsi qu'à Franois, Chemaudin, sauf un léger tassement sur la zone aisée de Pirey en périphérie de Besançon. Gérard Galliot (Divers gauche) est en ballotage favorable et pourra sans doute compter sur les 13% de voix portées sur Sylvie Meyer (Verts) et les 4,12% sur moi-même pour faire en sorte de conserver ce canton à gauche, face à Marcel Felt (UMP), 28%, arrivé loin des 41,42 % de l'UMP André Baverel lors de la partielle de 2004.

http://salzenstein.gauchepopulaire.fr/public/salzenstein.gauchepopulaire.fr/.080316-2eme-tour-remerciements_m.jpg
Repost 0
Published by salzenstein - dans Elections - Politique
commenter cet article