Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Patrice Salzenstein
  • Le blog de Patrice Salzenstein
  • : Articles relatifs à la paix, à la solidarité avec les demandeurs d'asile, et à d'autres sujets qui me tiennent à coeur, comme l'actualité de la Russie et de l'Ukraine.
  • Contact

Recherche

9 décembre 2012 7 09 /12 /décembre /2012 11:57

save-children-of-anastasia-yalta.jpg

Photo 1 : « Wiska » lors d’une scéance photo à Yalta en Crimée.

 

Si tout le monde, les femmes comme les hommes, devraient aimer cette jeune femme, c'est avant tout parce qu'avec son combat pour le droit de vivre en paix et en sécurité avec sa famille, elle amène la question des droits de la femme au cœur d'une affaire où il s'agit avant tout d'une Femme qui lutte pour ses droits fondamentaux.

 

Anastasia Grishay est une jeune maman de trois enfants et elle aspire comme toute les femmes à vivre heureuse, en particulier avec ses enfants et sa famille. Elle est Ukrainienne, née en 1985. Elle se prénomme Anastasia, mais elle est plus connue sous le nom de Wiska [1]. En effet, elle est célèbre sous le pseudonyme de Wiska, son nom d'actrice porno. Véritable star du porno, internationalement connue dès l'age de 19 ans quand elle choisit de poser nue et de devenir actrice dans des films à caractères pornographiques. Cela se passe dans de riches appartements loués pour la cause à Yalta en Crimée ou à Kiev. Un visage parfait, un corps de rêve... Chaque prestation peut être rémunérée jusqu'à 1500 euros par scène [2] dans un pays touché par une profonde crise économique depuis la fin de l'URSS et qui a subi de plein fouet la sévère loi du FMI [3]. Pas de droits d'auteur. Les industriels du milieu du cinéma porno reçoivent la quasi-intégralité des gains. La réalité est loin de l'image sur papier glacée ou des vidéos qui se vendent comme des petits pains dans les quartiers chauds du monde entier. Mais quatre ans après, elle jette l'éponge. C'est sa vie privée, c'est son droit, cela la regarde et nul ne devrait être autorisé à dire ce qu'il est juste ou non de faire, ce qu'il est correct de montrer. Anastasia est une femme libre.

 

save-children-of-anastasia.jpgPhoto 2 : Anastassia et son plus jeune fils lors d’une protestation « topless » devant le parlement tchèque à Prague.
Mais voilà. Tout le monde ne l'entend pas de cette oreille. Un homme va la harceler. Il s'appelle Leonid Hrach. Qui est-ce ? Cette homme politique a été exclu du parti communiste ukrainien en décembre 2010 [4]. Il s'en est pris comme il est de bon ton à la mafia des politique de Donetsk et au président Viktor Yanoukovitch. Leonid Hrach a créé le Parti communiste des ouvriers et des paysans dont il est le principal leader. Cet homme sans scrupule veut gagner en popularité par tous les moyens. Il est si facile de s'en prendre à une jeune femme. Il s'est juré de mettre Anastassia en prison et de placer ses trois garçons dans un orphelinat. Des officiers sont venus la menacer pour prendre en charge ses enfants car selon eux, sa profession d'actrice porno faisait d'elle une mauvaise mère [5].
save-children-of-anastasia-with-her-children.jpgPhoto 3 : La jeune femme et ses trois garçons sont placés sous la protection de l’organisation féministe « FEMEN ».
 
Anastasia s'est enfuie avec ses enfants. Elle est arrivée à Prague en république tchèque et a demandé l'asile et la protection de l'Union Européenne. Les autorités tchèques ont dit non et veulent la renvoyer cyniquement en Ukraine où elle encourt des persécutions.
 
save-children-of-anastasia-femen.jpgPhoto 4 : Anastasia Grishay en compagnie d’Alexandra Sevchenko, co-fondatrice du Mouvement féministe ukrainien « FEMEN » fondé en 2008 à Kiev.
 
Anastassia ne veut pas se laisser faire. Elle est Femme et citoyenne. Avec les féministes de l'organisation ukrainienne FEMEN [6], elle participe à des actions topless à Prague. Après le refus de la République Tchèque, elle se tourne désormais vers les autorités européenne pour qu'il lui soit accordé le droit d'asile. L'organisation FEMEN est devenue internationalement connue pour avoir organisé des manifestations, happening ou performances seins nus pour la démocratie, la liberté de la presse, les droits des femmes, la protection de l'environnement, et contre la corruption, la prostitution, le tourisme sexuel, les agences matrimoniales internationales, le sexisme, la pornographie, la violence conjugale, le racisme, et la pauvreté. Avec FEMEN [7]. Anastassia demande à l'Union Européenne qu'elle accepte de permettre à cette jeune femme de vivre enfin en paix avec sa famille. S'il s'agit avant tout de la détresse d'une femme et d'une mère, cette affaire permet de prêter attention à la condition des femmes en Ukraine et plus généralement dans le monde, avec l'hypocrisie des cette gente masculine qui consomme du porno mais décide avec violence ce qu'une femme a le droit de faire ou de ne pas faire en menaçant de lui retirer ses enfants.
Patrice Salzenstein

 

Références :

[1] Wiska est poursuivie par les autorités ukrainiennes pour "production et distribution de matériel pornographique hautement obscène" et ses films ont été interdits dans son pays natal. http://www.mademan.com/chickipedia/wiska/

[2] Une actrice de X gagne entre 1200 et 2250 francs par scène http://www.20min.ch/ro/news/economie/story/30314291

[3] L’Ukraine s’apprête à dépendre des fonds chinois après que Kiev a annoncé qu’elle se détournerait du Fonds monétaire international (FMI) pour financer son économie en péril. http://www.euractiv.fr/autres/banque-centrale-chinoise-remplacera-fmi-ukraine-11984.html

[4] Leonid Hrach expelled from Communist Party http://www.kyivpost.com/content/politics/leonid-hrach-expelled-from-communist-party-92986.html

[5] , Anastasia Grishay, persécutée en Ukraine pour ses rôles dans des films porno, vient de réclamer un droit d’asile à l’Union Européenne. http://www.menly.fr/buzz/news/antiseche-actu/147658-anastacia-grishay-actrice-porno-droit-asile-politique-union-europenne-x-sexe-ukraine-femen/

[6] Le site officiel de FEMEN http://femen.org/

[7] FEMEN en lutte au coté d'Anastassia http://femen.org/news/id/169

 

Source: AGORAVOX.

Partager cet article

Repost 0

commentaires