Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Patrice Salzenstein
  • Le blog de Patrice Salzenstein
  • : Articles relatifs à la paix, à la solidarité avec les demandeurs d'asile, et à d'autres sujets qui me tiennent à coeur, comme l'actualité de la Russie et de l'Ukraine.
  • Contact

Recherche

10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 16:34

10 mars 2014. (excellent article de Nicolas Maury)

A l'Est rien de nouveau ? Ce weekend a été marqué par de très importantes manifestations dans le sud et l'Est de d'Ukraine. Les habitants de ces villes sont massivement descendu dans les rues pour dénoncer les putschistes de Kiev, appeler à l'aide la Russie, mais pour dénoncer aussi les oligarques. Ce mouvement massif s’émancipe enfin des clans mafieux qui dirigent le pays depuis 1991 - article et traduction Nico Maury

6398796-9652519.jpg
Les drapeaux rouges, ceux du Parti communiste et de la bannière de la victoire, les drapeaux russes et soviétiques (de la RSS d'Ukraine comme de l'URSS) ont envahi les rues des villes des régions du sud et de l'est de l'Ukraine. Les manifestants à Donetsk et Lugansk ont pris d’assaut les bâtiments des administrations régionales pour exiger un référendum sur un nouveau statut des régions, comme en Crimée. 

Toutes ces manifestations s’émancipent de la tutelle des oligarques qui ont pillé le pays depuis 1991. Elles dénoncent les putschistes de Kiev (et parviennent même a faire détaller un de leur leader). Ces mouvements n'hésitent plus a hisser les drapeaux rouges de la révolution, du socialisme, de l'URSS et clament haut et fort que l'URSS est leur patrie. 

EuroMaïdan a incarné la révolution nationale, révolution porteuse de valeurs réactionnaires (et néonazies), des valeurs libérales de l'Union européenne. Face à eux, la révolution s'organise à l'est et les putschistes de Kiev ne pourront pas utiliser les oligarques (qui se sont ralliés pour conserver leurs privilèges) puisque l'Est voit rouge. 

A Lugansk, les manifestants hissent le drapeau rouge 

Les manifestants ont bloqué et occupé le siège du gouvernement régional. Le drapeau rouge avec la faucille et le marteau a été hissé sur ces même bâtiments. Les habitants de la région sont opposés à la junte putschiste de Kiev et ils exigent la tenue d'un référendum portant sur les mêmes questions qu'en Crimée. 

Selon les rapports des médias, les manifestants ont obtenu la démission du gouverneur, Mikhail Bolotskih, et aux fenêtres du bâtiment un millier de personnes ont déployé des drapeaux russes et rouges. 

Une escarmouche a eu lieu avec des partisans de Euromaïdan.

6398796-9652520.jpg
A Kharkov, 15.000 manifestants contre les oligarques, pour un référendum et le Socialisme 

15.000 personnes ont manifesté à Kharkov depuis la Place de la liberté jusque devant les bâtiments de l'administration publique régionale. Les manifestants réclamaient la tête du nouvellement nommé gouverneur de Kharkov, Igor Balut, ils ont scandé des slogans contre les oligarques, pour un référendum sur l'autonomie et pour le Socialisme. 

Certains manifestants ont attaché tulipes blanches et des rubans de Saint-Georges (orange et noir, symbole de la victoire contre les nazis en 1945) sur les boucliers des policiers déployés devant les bâtiments régionaux.

6398796-9652680.jpg
A Donetsk, 10.000 manifestants repoussent Vitali Klitschko 

Près de 10.000 manifestants se sont rassemblés dimanche à Donetsk contre la venue du putschiste Vitali Klitschko. L'ex-champion de boxe, candidat à la présidentielle du 25 mai, avait expliqué à la presse après son arrivée dans ce fief du président déchu Viktor Ianoukovitch vouloir convaincre ses habitants de la nécessité de rester unis face aux provocations des séparatistes. 

Les habitants du Donbass, bassin minier et industriel dont Donetsk est la capitale, ont afflué à partir de la mi-journée sur la place Lénine, où ils avaient déjà réuni la veille environ 2.000 personnes. 

Russie!, Donetsk, ville russe, Poutine président, a scandé la foule, qui brandissait des drapeaux russes et du Parti communiste et a observé une minute de silence en l'honneur des policiers tués à Kiev lors d'affrontements avec des manifestants pro-européens. 

Nous ne voulons entrer ni dans l'Otan, ni dans l'Union européenne, nous ne soutenons pas le gouvernement à Kiev: personne ne les a élus, ils se sont désignés eux-mêmes, a tempêté Alexandre, un manifestant quadragénaire. Les gens se sont mobilisés à ce point parce que leur patience est à bout, l'Ukraine a été entraînée dans le jeu politico-économique de l'Europe et des Occidentaux, a déclaré à l'AFP Robert Donia, l'un des leaders du mouvement, promettant d'autres manifestations dans les jours à venir. 

Après s'être rassemblés au pied de la statue de Lénine, les manifestants ont formé plusieurs cortèges arpentant les rues de Donetsk et hissant le drapeau russe sur le siège local des services de sécurité. 

Face à ce déferlement, M. Klitschko a annulé le meeting qu'il avait prévu dans l'après-midi à quelques centaines de mètres de la place Lénine.

6398796-9652710.jpg
6398796-9652715.jpg
6398796-9652721.jpg
L'URSS notre patrie
6398796-9652730.jpg
Mariupol contre le fascisme et sous la bannière de l'URSS! 

Les habitants de Mariupol réclament l'organisation d'un référendum sur l'autonomie, l'éjection des putschistes de Kiev et la fin de l'ingérence de l'Union Européenne et des États-Unis. Les manifestants clamaient haut et fort leurs sympathie à la Russie et mais aussi qu'ils n'ont qu'une seule et unique patrie : L'Union Soviétique

6398796-9652758.jpg

6398796-9652761.jpg
6398796-9652766.jpg
Manifestation massive à Dnipropetrovsk contre les putschistes de Kiev 

Les manifestants ont défilé sous les bannières de la RSS d'Ukraine, de la Russie, et du drapeau rouge.

6398796-9652782.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Maury - dans Ukraine
commenter cet article

commentaires