Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Patrice Salzenstein
  • Le blog de Patrice Salzenstein
  • : Articles relatifs à la paix, à la solidarité avec les demandeurs d'asile, et à d'autres sujets qui me tiennent à coeur, comme l'actualité de la Russie et de l'Ukraine.
  • Contact

Recherche

21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 17:23

Salah HAMOURI était à Besançon samedi 20 septembre 2014 pour parler de la question des prisonniers Palestiniens en Israël à l'invitation du Mouvement de la Paix et de l'association Palestine Amitié.

2014-8032.jpg

Salah Hamouri accueilli devant la table du Mouvement de la Paix (par moi-même - photo du haut et par Annie Henry - photo du bas)

2014-8034.jpg

En introduction, nous avons projeté la vidéo d'Ariane Ascaride appelant à célébrer la Journée Internationale de la Paix (21 septembre):

La vidéo originale d'Ariane Ascaride:

Ensuite, le film "709 km de mur - Stop the wall" de Muriel Jacoub et Antonin Dagorn a été projeté et un débat a suivi avec Muriel Jacoub qui a co-réalisé ce film en accompagnant une délégation du Mouvement de la paix en Cisjordanie:

2014-8024.jpg

2014-8027.jpg

2014-8028.jpg

Annie HENRY (Membre du Comité National du Mouvement de la paix et trésorière du Comité du doubs du Mouvement de la Paix) invite Salah HAMOURI, Franco-Palestinien qui a passé 6 ans emprisonné comme prisonnier politique en Israël, à parler de la question des prisonniers politiques palestiniens retenus en Israël:

En effet il indique qu'il y a actuellement  6200 prisonniers politiques Palestiniens dont 297 enfants entre 12 et 18 ans, 20 Femmes (dont la plus ancienne est détenue depuis plus de 14 ans), 32 parlementaires Palestiniens élus (soit 1/3 du parlement), 300 Prisonniers en détention administrative arbitraire, 68 prisonniers détenus depuis plus de 20 ans (dont 3 depuis plus de 32 ans), 500 à 600 prisonniers jugés à perpétuité:

 

Il explique que l'emprisonnement de Palestiniens est un moyen pour l'état israélien de chercher à détruire la société palestinienne en touchant de nombreuses familles. Entre 1967 et aujourd'hui, ça fait 800 000 Palestiniens qui sont ont été emprisonnés à un moment ou à un autre. Ce qui revient à 25% de la société palestinienne qui s'est faite emprisonnée. Il indique que 19 des 20 prisons sont situées dans les territoires occupés en 1948, et sont donc situées loin de l'endroit où vivent les familles des prisonniers politiques palestiniens:

Il parle du problème de la détention des enfants (environ 300 enfants Palestiniens dans les prisons israéliennes):

Salah Hamouri explique que l'état israélien agit dans l'illégalité quand il emprisonne les Palestiniens:

Il aborde le problème des jeunes qui n'ont droit à aucun contact physique avec leur famille pendant les années de détentions. Quelles seront les conséquences sur la psychologie de tous ces enfants?

Ici il aborde la question des Femmes emprisonnées et des bébés qui naissent en détention:

Salah aborde la problématique des détenus administratifs au nombre de 300 qui sont emprisonnés sans même en connaitre le motif:

Un Palestinien peut être emprisonné six mois renouvelables, certains sont même resté 7 ans emprisonnés sans savoir pourquoi... Parmi eux, il y a des Parlementaires:

Au bout de ces 6 mois, parfois, des prisonniers sont montés dans des bus pour être libérés et ... ont été remis en prison pour 6 mois: cela s'apparente bien-sûr à de la torture:

ll cite un Prisonnier remis en prison après sa libération après 4 ans de détention administrative, il a marché 10 minutes libre, puis a été remis en prison:

Il raconte ce que signifie la mise à l'isolement dans des cellules de 2 à 3 mètres:

Salah Hamouri décrit ce qui est le plus dur : ne pas voir d'Etres Humains à l'exception de son avocat tous les 15 jours ou 3 semaines:

Il explique comment la grève de la faim a pu faire sortir 25 prisonniers de l'isolement total dont la majorité était des dirigeants de partis politiques:

Il dénonce les mauvais traitement faits contre les prisonniers palestiniens malades, qui sont au nombre de 1200 à 1300:

Il dit que des prisonniers paralysés sont même menottés pendant leur transfert, des prisonniers qui n'ont qu'une main, on leur menotte leur autre main à une jambe:

Les prisonniers ne sont pas soignés, ils doivent attendre longtemps, il y a par exemple 1 médecin pour 700 prisonniers. Il y a beaucoup de malades qui ne sont pas soignés. Certains ont un cancer, 9 actuellement. Ils ne reçoivent pas de soins adaptés pour leur maladie. Certains sont morts faute de soi, comme un prisonnier d'Hébron. Un autre, d'Hébron également est mort il y a une quinzaine de jours suite à la torture:

Il parle d'un prisonnier du plateau du Golan syrien occupé, jugé à 27 ans de prisons (en 1967). A sa 23eme année de captivité, on s'est aperçu qu'il avait un cancer avancé. les médecins ont demandé à ce qu'il soit libéré car il n'en avait plus pour très longtemps à vivre. Il est sorti, mais comme il ne mourrait pas, les Israéliens ont décidé de le remettre en prison pour qu'il purge toute sa peine:

Les Israéliens refusent même de rendre le corps aux familles quand un prisonnier est mort! Ils attendent que le "mort" est effectué la peine jusqu'au bout!! Vidéo ci-dessous:

On a découvert que les Israéliens utilsent les Prisonniers à leur insu pour faire des recherches sur de nouveaux médicaments:


à venir ("uploadage" des vidéos suivantes en cours)...

 

L'article paru dans l'Est Républicain du 22/9/2014:

10521483_1502Est-republicain-lundi-22-septembre-2014.jpg


Partager cet article

Repost 0

commentaires