Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Patrice Salzenstein
  • Le blog de Patrice Salzenstein
  • : Articles relatifs à la paix, à la solidarité avec les demandeurs d'asile, et à d'autres sujets qui me tiennent à coeur, comme l'actualité de la Russie et de l'Ukraine.
  • Contact

Recherche

7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 11:19

Donetsk-6-avril-2014A Donetsk, le bâtiment de l'administration centrale était encore occupé lundi 7 avril par les pro-Russes

 

Les anti-Maïdan multiplient les coups d'éclat dans l'Est de l'Ukraine


Des administrations régionales prises d'assaut, un dépôt d'armes pillé... Le premier ministre ukrainien accuse la Russie de mettre en œuvre «un plan pour démembrer le pays». Brusque montée de tension entre la Russie et l'Ukraine. L'Est de l'Ukraine, qui abrite une forte communauté russophone, a été le théâtre dimanche soir d'une série d'incidents orchestrés par des éléments pro-russes. Ces démonstrations de force font dire lundi au premier ministre ukrainien que la Russie met en œuvre «un plan pour démembrer le pays». Arseni Iatseniouk accuse Moscou d'être derrière «un plan de déstabilisation de la situation, pour qu'une armée étrangère passe la frontière et envahisse le territoire ukrainien, ce que nous ne permettrons pas».

 

Des séparatistes pro-russes ont mené dimanche des opérations contre des bâtiments officiels dans trois villes de l'est de l'Ukraine à Kharkiv, Lougansk, Mariupol et Donetsk. À Kharkiv, deuxième ville du pays, les pro-Russes, qui avaient pris le contrôle de l'administration régionale, ont été délogés par les forces de l'ordre. Les manifestants à Donetsk et à Louhansk ont demandé l'organisation d'un référendum pour le rattachement de leur région à la Russie comme cela a été le cas pour la Crimée.

 

Donetsk-6-avril-2014b.jpgDes manifestants pro-russes hissent le drapeau russe sur le bâtiment de l'administration régionale à Donetsk, le 6 avril 2014. REUTERS/Mikhail Maslovsky.

 

À Donetsk, le bâtiment de l'administration était encore lundi matin sous le contrôle des pro-Russes. Nous devons nous adresser à notre mère Russie : aide-nous ! », a lancé un homme devant les journalistes dans le hall du bâtiment, avant d'expliquer que la région de Donetsk était une région russe, qui devait obtenir à tout prix obtenir son autonomie.

 

 

OTP.JPGDonetsk, Luhansk et Kharkiv veulent organiser un référendum sur le statut des régions. A Donetsk le 7 avril, des manifestants ont déclaré l'indépendance de la République de Donetsk (en russe)

 

Donetsk proclamée "république"

 

Les activistes pro-Russes qui se sont saisis d'un bâtiment public de dans l'est de l'Ukraine aurait proclamé l'autonomie de la ville. Les rebelles, nouveaux maitres de la localité, affichent leur ambition d'en faire une république populaire, convoquant sur le sujet un référendum:

 

Vidéo en Russe : des dépultés de la région de Donetsk ont annoncé la création de la République de Donetsk

 

Les manifestants qui occupent depuis dimanche le bâtiment de l'administration locale à Donetsk, dans l'est russophone de l'Ukraine, ont proclamé lundi une république souveraine, a indiqué un de leurs représentants aux journalistes sur place. Les journalistes n'ont pas été autorisés à pénétrer dans le bâtiment, mais ce représentant leur a annoncé la nouvelle devant les portes à la mi-journée. Selon l'agence Interfax, les protestataires ont décidé d'organiser un référendum sur leur souveraineté régionale avant le 11 mai. Le site d'informations locales Ostrov affirmait quant a lui qu'ils ont décidé de demander à rejoindre la Fédération de Russie. Une vidéo postée sur internet et présentée comme une assemblée tenue par les manifestants montre un homme disant: Je proclame la création de l'État souverain de la république populaire de Donetsk. Cet homme était déjà apparu dimanche dans des vidéos postées sur internet comme un des meneurs des manifestants ayant pris le contrôle des locaux de l'administration régionale à Donetsk après de brèves échauffourées avec la police. Quelques dizaines de manifestants pro-russes étaient massés devant le bâtiment de l'administration locale pour applaudir cette auto-proclamation, mais les protestataires ne semblaient pas contrôler d'autres parties de cette ville d'un million d'habitants. Le gouvernement pro-européen de Kiev a envoyé dans la nuit à Donetsk le vice-Premier ministre chargé des questions de sécurité. Dimanche des manifestants avaient également pris le contrôle du bâtiment de l'administration locale à Kharkiv, toujours dans l'est russophone. Mais après des négociations, le protestataires ont évacué les lieux qui étaient de nouveau sous contrôle gouvernemental lundi, selon le ministre de l'Intérieur, Arsen Avakov, qui s'est rendu sur place.

 

Donetsk: le siège régional des services secrets aux mains des anti-Maïdan

 

Par ailleurs, le 7 avril, à Donetsk également, les manifestants se sont emparés du siège des services secrets (SBU).

barricade-devant-e-batiment-des-services-secrets-Donbetsk-7.jpg

 

 

Lougansk-6-avril-2014.jpgLougansk.

 

A Lougansk, autre grande ville de l'est de l'Ukraine, les manifestants s'en sont pris dimanche au bâtiment des services de sécurité ukrainiens (SBU), également à l'issue d'une manifestation pro-russe. Dimanche soir, des manifestants se sont emparés des locaux de l'administration provinciale à Kharkiv, grande ville de l'est de l'Ukraine avec 1,4 million d'habitants. La Crimée n'a pas été non plus épargnée par l'escalade. On ne connaît pas encore les circonstances de l'accrochage mais un officier de marine ukrainien y a été abattu par un soldat russe, a annoncé lundi le ministère ukrainien de la Défense.


Les régions russophones de l'est ukrainien, frontalières de la Russie, enregistrent tous les dimanches depuis la chute du régime pro-russe de Kiev le 22 février des manifestations en faveur d'une «fédéralisation» de l'Ukraine - solution officiellement prônée par Moscou - ou du rattachement au grand voisin. Selon Kiev, les militaires russes demeurent stationnés à trente kilomètres de la frontière ukrainienne et ne se sont pas retirés comme l'avait annoncé Vladimir Poutine.

 

Source : Le Figaro, RFI, BBC, Romandie, OTR.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by salzenstein - dans Ukraine
commenter cet article

commentaires