Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Patrice Salzenstein
  • Le blog de Patrice Salzenstein
  • : Articles relatifs à la paix, à la solidarité avec les demandeurs d'asile, et à d'autres sujets qui me tiennent à coeur, comme l'actualité de la Russie et de l'Ukraine.
  • Contact

Recherche

26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 23:04

«C’est une décision excessivement inquiétante», prévient la journaliste Nataliya Gumenyuk. Mardi 18 septembre, la Verkhovna Rada (Parlement) a réintroduit de lourdes sanctions contre tout acte de diffamation et d’atteinte à l’honneur, allant jusqu’à 1 500 fois le salaire minimum et trois ans de prison. «La responsabilité pénale avait été supprimée en 2001 après le choc du meurtre du célèbre journaliste Georgiy Gongadze en 2000. Le gouvernement opère un véritable retour en arrière, juste pour se protéger de la critique. Ça va sérieusement compliquer notre travail», s’inquiète la journaliste. Pour le parti d’opposition unie, Batkivshchina (Patrie), d’Ioulia Timochenko, le gouvernement ukrainien est entré en guerre ouverte contre la liberté d’expression. Il se préoccupe même de «la mort du journalisme ukrainien». Depuis 2010 et l’arrivée au pouvoir du président Viktor Ianoukovitch, et à l’approche des élections législatives d’octobre, les atteintes à la liberté d’expression se multiplient. Des manifestations pacifiques sont interdites, des journalistes sont intimidés et menacés, voire battus. La chaîne de télévision TVi, un des seuls médias indépendants des oligarques proches du pouvoir, est sous forte pression depuis l’été, notamment à travers un contrôle fiscal musclé et la suppression pure et simple de ses droits de diffusion par près d’une centaine de compagnies à travers le pays. La chaîne aurait déjà perdu plus de 40% de ses téléspectateurs. «C’est une question de mentalité», explique le directeur général de TVi, Mykola Kniazhytsky. «Le gouvernement a une aversion physiologique pour l’indépendance des médias, qui devraient être comme un simple relais de l’information officielle. Il a entrepris de nous fermer, et il ira jusqu’au bout. »

Par Sébastien Gobert, journaliste.

 

Source: L'Humanité.

Partager cet article

Repost 0
Published by salzenstein - dans Ukraine
commenter cet article

commentaires